VW Tech n°95 : Top Type 34

VW tech magazine

C’est toujours trop cher !
Le prix des pièces et de la main-d’oeuvre pratiqué dans le milieu automobile est souvent (toujours) jugé trop cher. Ce qui amène certaines critiques basées sur des rumeurs véhiculées par d’éternels insatisfaits. Sachez une fois pour toutes que les pièces de qualité et une main-d’oeuvre qui tient la route au niveau des compétences ont un certain prix. En dessous de ce prix, il n’est pas possible de fabriquer une pièce de bonne facture et de proposer un travail effectué dans les règles de l’art. La seule façon de raboter le prix d’une pièce, c’est de diminuer la qualité de la matière et de son usinage. Ensuite, il faut un certain temps pour faire un bon boulot, et le temps c’est de l’argent. Un travail qui n’est pas rémunéré au juste prix sera souvent à refaire, ce qui finalement engagera des frais supplémentaires. Au total, le prix au ras des pâquerettes de départ risque d’être plus élevé que le travail réalisé chez des professionnels honnêtes, reconnus et compétents, dont le tarif paraissait trop élevé… C’est tout de même incroyable, on est prêt à mettre sans la moindre hésitation une somme considérable (et souvent injustifiée) pour acheter un Combi ou une Cox à l’état d’épave. Mais quand il s’agit de la restauration ou de la remise en état pour passer le contrôle technique, on chipote pour que le travail et les pièces coûtent le moins cher possible, quitte à faire de la bidouille et être étonné que le véhicule ne passe pas le CT. La remise en état de ces VW qui commencent à être sérieusement âgées et kilométrées ne peut pas être effectuée en claquant des doigts. Il faut bien souvent de longues heures d’un travail pénible et plein de surprises, car c’est au fur et à mesure du démontage que les misères apparaissent. J’invite les critiqueurs des réseaux sociaux qui trouvent tout trop cher, à passer une journée chez un professionnel avec qui je
réalise des articles techniques. Ils verront ainsi que c’est par exemple plus difficile de remplacer une toile de toit de Combi Westfalia dans un atelier que de rester caché derrière un clavier d’ordinateur ou d’un smartphone. À bon entendeur, salut.
Bonne lecture et à dans deux mois.
Nino Fabbri

Le sommaire complet du magazine VW Tech n°95 (nov – déc 2018)
Top Type 34
Salon : Swiss Car Event
Sellerie : Toile de toit d’un Westfalia
Direction : Crémaillère pour Combi Split
Moteur : les secrets des belles SCAT
Outil VW : A façonner vous-même

Pour commander en ligne ce numéro en version numérique ou papier :  hommell-magazines.com